Une femme remporte le prestigieux « Cuisinier d’Or 2017 » !

Pour la première fois, le Concours national d’Art culinaire suisse a décerné le trophée suprême à une femme ! En effet, Elodie Manesse, Chef de partie au restaurant Vieux-Bois à Genève, 24 ans, a remporté le « Cuisinier d’Or 2017 » au Kursaal à Berne. Une journée riche en émotions, suivie d’une cérémonie de clôture, d’un cocktail et d’une soirée VIP au Kornhauskeller, en plein coeur de la capitale. En plus du trophée, véritable Oscar de la gastronomie, et de CHF 4’000.-, elle décroche l’honneur de participer au Tour Culinaire Suisse : Elodie Manesse présentera son menu victorieux dans des établissements choisis à travers le pays. Elle a gagné grâce à son « Coeur de cabillaud demi-sel en habit vert », accompagné d’une sauce barigoule montée à l’huile d’olive et de son escabèche de crevettes aux petits légumes, et grâce à son « Carré de porc rôti farci des premières morilles »avec une sauce au vin jaune d’Arbois. Les choix du poisson et de la viande étaient imposés. Mais elle a su les sublimer et convaincre. Seule concurrente féminine parmi onze hommes, c’est aussi la plus jeune.

Elodie Manesse en pleine actionCuisinier d'Or 2017La victoire d'Elodie ManesseShadya Ghemati et Franck Giovannini

Clin d’oeil du destin, le Président du Jury du « Cuisinier d’or 2017 » n’est autre qu’un des Chefs étoilés qu’elle admire le plus : Franck Giovannini de l’Hôtel de Ville à Crissier, près de Lausanne, trois étoiles au Michelin. Il a lui-même remporté le « Cuisinier d’Or » à deux reprises, en 2006 et 2010. Et en 2007, il a été le premier Suisse à monter sur le podium du Bocuse d’Or ! Elle n’est pas la seule à l’admirer…J’étais folle de joie de le rencontrer dès mon arrivée au Kursaal. Que pense-t-il de ces concours ? Vient-il rechercher des talents pour les intégrer dans sa brigade, une sorte de shopping professionnel ? « Non, mais j’aime quand les membres de mon équipe y participent, car un concours est toujours une formation. Cela oblige à beaucoup travailler, à se dépasser. J’en ai moi-même beaucoup faits ». 

Shadya et le Chef étoilé Anton MosimannConcours Cuisinier d'Or 2017 BerneElodie Manesse reçoit une meule de 43 kilosChef Pierrot Ayer

Autre son de cloche pour le légendaire Chef Anton Mosimann, Président du Jury d’Honneur. Le Chef étoilé suisse préféré de Sa Majesté la Reine Elizabeth II, qui l’a décoré en 2004 Officier de l’Ordre de l’Empire Britannique pour sa contribution exceptionnelle à la gastronomie, m’avoue qu’il reste « A l’affût des talents de demain, car il est important d’être bien entouré pour réussir ! Une équipe de qualité est fondamentale, je suis sensible et attentif à tous les détails ». Ce Chef, qui avait réalisé le repas du mariage royal de Kate et William en 2011, est une star mondiale. Mais il reste accessible et son charme est indéniable. Puis, autour d’un verre de Heida, excellent vin blanc valaisan servi lors du cocktail, j’échange avec le Chef Pierre-André Ayer du restaurant Le Pérolles à Fribourg, membre du Jury du « Cuisinier d’Or 2017″Il quitte les lieux en septembre, après y avoir passé 15 ans. Une page se tourne…Mais je le vois mal lâcher les fourneaux. Un bail se termine, pas la vie. Il m’invite à y faire une escale gourmande, ça ne se refuse pas ! J’aime l’attachement au terroir et la générosité de ce Chef, par ailleurs ambassadeur du Vacherin Fribourgeois.

Invitation Gala VIP Cuisinier d'OrLes blogueuses Shadya Ghemati et Morgane SchallerSalade mêlée à la grenade et fromage de chèveLa table de la gagnante Elodie Manesse

C’est un bonheur de voir autant de talents culinaires réunis, et d’échanger. Après l’effort et la remise des trophées, le réconfort… Tous les candidats sont conviés avec la presse et les invités VIP au Kornhauskeller, restaurant historique de Berne. L’imposante table d’honneur de la gagnante trône au milieu de la salle. Et tout le monde est un peu affamé après cette longue journée de concours. Lorsque la salade mêlée à la grenade avec son crostino de fromage de chèvre arrive, les yeux brillent comme les lueurs des bougies. A ce propos, j’ai une des plus jolies paires d’yeux du pays à ma table, celle de Morgane Schaller, blogueuse et globe-trotter, qui a été une des finalistes de Miss Suisse 2016. Une fille gracieuse et adorable. C’est une soirée chaleureuse, et c’est formidable que la nouvelle étoile montante de la gastronomie helvétique soit une femme ! Bravo Elodie.

À propos de Shadya

blogueuse culinaire et animatrice
Ce contenu a été publié dans Les Chefs, mes héros. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *