« L’Assiette de l’Artiste » séduit un grand Chef valaisan !

Pourquoi la porte sonne-t-elle toujours au mauvais moment quand on est stressée, débordée ? J’étais en pleine préparation de l’entrée pour la première de « L’Assiette de l’Artiste », mon rendez-vous sous le signe des rencontres et de la gourmandise, lorsque Bentley et Jazz, mes chiens, se sont mis à aboyer en même temps que la sonnette s’est mise à carillonner. Il n’est que 19h…

imageimage

Panique à bord ! C’est Damien Germanier, le grand Chef valaisan qui incarne la gastronomie suisse de demain, élu Romand de l’année 2012 par le Gault & Millau ! Il me fait l’honneur de venir pour cette première et je suis en train de peler mes oranges dans ma petite cuisine…respirer, respirer, respirer. Ouf, la table est mise.

damien

imageimage

J’inaugure ma nouvelle salle à manger FLY et ma vaisselle Manor! La journée a été une course contre la montre d’une ville à l’autre : prendre les vins à Montreux, chercher les oranges Tarocco et Moro que m’a mises de côté Lou chez Ratatouille, à Vevey, filer prendre le truffé chez NOZ Chocolatier à Lausanne, un des partenaires généreux de « L’Assiette de l’Artiste ». Je pèle, coupe, nettoie, ouvre la porte, accueille…

imageimage

Les autres invités arrivent aussi. Marie, blogueuse culinaire parisienne établie à Lausanne, créatrice de La Cuisine du Jardin, qui aime le Boeuf bourguignon et « la tarte aux pommes avec des croisillons de ma maman ! Ne pas oublier les croisillons » dit-elle avant d’avouer son véritable péché mignon  :« Je sais, c’est bizarre, c’est les vol au vent industriels, ça me rappelle mon enfance ! ».Nicolas Noz lui emboîte le pas : « Moi aussi j’aime les vol au vent, ceux au veau de mon épouse et le gratin dauphinois de ma mère ! ». Je demande à Damien Germanier d’ouvrir une bouteille dans mon atelier pendant que je prépare Mon Carpaccio aime la Sicile !  Une salade d’oranges poivrée, salée, avec une vinaigrette à la ciboulette et du Pecorino. Je voulais une salade créative. Quand on reçoit un grand Chef, il faut privilégier la fraîcheur ! Inutile de rivaliser. C’est là que j’entends son cri du coeur :« Il est très bon ce vin ! »…je suis fière, c’est le fameux « Château des Crêtes » blanc de La Cave Vevey-Montreux. Allez, on passe à table.

Damien Germanier et Marie de la Cuisine du JardinNicolas Noz dans ma petite cuisine...

Les luminaires SUNLIGHT de FLY qui donnent une ambiance studio télé à ma petite cuisine… sont un succès. Et cela me met d’entrain pour poser mes questions et réaliser mon Risotto aux fruits. Damien Germanier n’a pas sa langue dans sa poche : « Les gens qui disent que la cuisine, c’est de la générosité, ça me fait rire. C’est un métier égoïste ! Je cuisine pour moi. Je veux d’abord que ça me plaise ». Un propos d’artiste fidèle à son univers. « Quand les gens commencent à me demander trop souvent un plat qui est à la carte, je l’enlève ! Je déteste les habitudes ».

Chef Damien Germanier dans ma petite cuisine...

Hop, je sers Mon veau au Gingembre et citron vert avec son Risotto aux fruits, accompagné de Ma mousse des champs…Surprise ! Personne ne devine quel est le légume de ma mousse. « Avocat ? Asperge ? » Non, Nicolas. « Fenouil, oseille ? Persil ! ». Non, Damien. « Je ne sais pas…des petits pois ? ». Non, Marie. On rit beaucoup ! La devinette devient une animation…on se croirait dans Un dîner presque parfait. Ils donnent leur langue au chat : c’est du cerfeuil. Damien Germanier me demande une deuxième assiette : je suis aux anges !

Shadya avec Damien Germanier

J’admire son talent, son parcours : avant de se mettre à son compte en 2005, il a travailllé pendant 7 ans chez un autre grand, le Chef Didier de Courten, et il affiche aujourd’hui la jolie note de 16/20 au Gault & Millau. En août 2013, il quitte ses locaux actuels pour s’établir en plein coeur de Sion, capitale du Valais. Vite, le dessert ! Tout le monde en profite pour se précipiter sur son portable, drogue des temps modernes de laquelle seul le truffé au chocolat en forme de coeur de Nicolas Noz saura les détourner…une féerie. C’est là que notre jeune star de la cuisine suisse avoue : « La pâtisserie, ce n’est pas pour moi ! C’est trop militaire ».Nicolas Noz rit de bon coeur. De mon côté, je me dis, mission accomplie, j’ai pu rencontrer des gens d’ici dans ma petite cuisine…

Les portables au dessert !image

 

À propos de Shadya

blogueuse culinaire et animatrice
Ce contenu a été publié dans L'Assiette de l'Artiste. Vous pouvez le mettre en favoris avec ce permalien.

2 réponses à « L’Assiette de l’Artiste » séduit un grand Chef valaisan !

  1. Marie-christine dit :

    Super compte-rendu ! La soirée a dû être plutôt sympathique 😉

    Félicitations Shadya !
    Marie-Christine

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *